CSE et santé au travail, les lamentations ou l’action ?

Le contexte socioéconomique de nos organisations industrielles et servicielles connait une nouvelle étape, nous entrons dans l’ère de la digitalisation, de l’intelligence artificielle, d’une lente désinstitutionalisation de l’entreprise et de l’ubérisation du travail (Travail 4.0).

Simultanément, l’entreprise agile et libérée, l’intelligence collective et/ou émotionnelle, les espaces de travail partagés se lancent dans des défis professionnels qui ré-inventent le travail. Ces évolutions impactent en profondeur les conditions du et de travail et, par voie de conséquence, la santé et la sécurité des femmes et des hommes au travail dans leurs activités quotidiennes matérielles et virtuelles et dans leurs relations socioprofessionnelles.

Il ne suffit plus donc aujourd’hui de s’intéresser à la prévention des risques professionnels par thématique (bruit), par lieu (chantier) ou par secteur (chimie). Car cybercriminalité, terrorisme, risques financiers, etc. se sont « invités » au cœur des activités professionnelles de manière imprévisibles, incertaines mais avec des conséquences qui peuvent être très graves (Masse, 2018). Il existe donc un hiatus entre l’approche technique (appliquée) de la prévention des risques professionnels (PRP) et l’approche globale (fondamentale) du travail et de la santé et sécurité au travail (SST). Il ne s’agit pas de les opposer et de leur donner leur juste place.

Dans cette perspective peut-on imaginer que la représentation du personnel reste en quelque sorte « hors-sol » agrippée à ses références culturelles et expérientielles antérieures ? Pourquoi ne pourrait-elle pas être partie prenante d’un nouveau mode de régulation dans les relations SST / PRP ? En quoi le Conseil économique et social (CSE) ne pourrait-il / ne devrait-il pas devenir le lieu primordial où peut s’effectuer cette régulation ?

Tels sont l’objet et l’ambition de cette conférence. Venez nombreux vous étonner de ce que vous pouvez réaliser !

Pour débattre et échanger sur ce sujet, nous vous donnons rendez-vous le 12 mars sur les Assises SSCT qui se dérouleront dans le cadre du salon des CSE – Eluceo Paris.

Sujet de la conférence :

Le CSE a été critiqué, en particulier, du fait de la disparition des CHSCT. Le rapport de Mme C. Lecocq (2018) a occasionné des controverses sur le système de prévention des risques professionnels. Risquez l’étonnement et découvrez en quoi le CSE peut devenir avec vous une instance centrale pour la santé au travail !

Repères bibliographiques
Anonyme. (2018). Des CHSCT au CSE : quel avenir pour la santé au travail ? Dans Valsolutions. 7 mars. http://www.val-solutions.fr/blog/chsct-cse-avenir-sante-travail/
Marchand, G. (2019). Comité social et économique : « Co-construire pour réussir ». Dans Focus RH. 22 janvier. https://www.focusrh.com/strategie-rh/organisation-et-conseil/comite-social-et-economique-co-construire-pour-reussir-31676.html
Masse, M. (2018). Risquons la sécurité du travail. La Plaine Saint Denis : Éditions Edilivre. https://www.edilivre.com/risquons-la-securite-du-travail-max-masse.html/

 

Article rédigé par :

Max Masse
Vice-président de la Fédération des acteurs de la prévention
max.masse500@yahoo.fr

federation des acteurs de la prevention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *